Actualités
Contact - Espace presse - Tribunes

Lettre à un ami

Hubert de Roux vient de nous quitter. Présent dès les premiers jours de la Fondation Scelles, il a grandement contribué à son rayonnement. Secrétaire Général à partir de 1994, il a été des premiers combats avec Philippe Scelles puis Marta Torres Herrero, Sandra Ayad, Claude Alexandre, Rolland et Christiane Grosse, Antoine Fortunato.

 

Jusqu’à la fin récente de ses activités à la Fondation, Hubert de Roux s’est attaché, avec Philippe Scelles, puis avec Yves Charpenel, son Président, à développer et renforcer la Fondation Scelles et ses équipes.

 

Toute la Fondation le remercie et lui rend hommage.

 

Philippe Scelles, Hubert de Roux

 

 

Témoignage de Philippe Scelles lors des obsèques de Hubert de Roux

le 31 janvier 2018 à l'église Saint Séverin 75 005 Paris

 

Cher Hubert

 

Nous nous sommes connus il y a 40 ans – nous étions jeunes alors – lorsque nos deux filles Marie et Laetitia étaient élèves au collège Sainte Clotilde.  

Tu étais président de l'association des parents d'élèves

Tu m'as demandé  d'en devenir administrateur.   J'ai immédiatement accepté.

 

Quelques années plus tard, en 1993, je t'ai proposé à mon tour de te lancer dans une aventure, assez folle il est vrai , celle de la création d'une association qui allait devenir une fondation, à la suite de ce qu'avait fait mon oncle  Jean Scelles pour lutter contre la prostitution dans le monde.

Nous n'avions alors ni bureau ni personnel.

Tu as bien voulu  m'accompagner par amitié.

 

Pendant 20 ans,  tu as été le secrétaire général de la Fondation Scelles s'occupant de tout l'intérieur : comptabilité, personnel, immobilier. Tu étais un pro de l'informatique.  Il est vrai que tu travaillais sur un bel ordinateur que t’avaient offerts tes enfants !

Très dévoué, infatigable, tu as assumé ce poste avec grande compétence.

Lorsque ta santé a commencé à décliner, tu as continué à travailler chez toi. Nous te devons beaucoup.

 

Nos caractères étaient très différents. Je voulais toujours aller de l'avant. Toi, tu étais plus sage , tu essayais de me freiner mais c'était difficile !

Nous avons constitué je pense un excellent tandem relayés ensuite par mon frère Yves puis Yves Charpenel.

 

Quant à toi, Monique, toute ta vie, tu as soutenu,  épaulé,  encouragé Hubert. Toi aussi, tu as fait, tu fais notre admiration. 

Tous deux, vous avez réussi votre vie familiale en élevant quatre enfants qui ont brillamment réussi et qui vous ont donnés  à leur tour 14 petits-enfants.

 

Hubert, nous tous, voulons te dire un grand merci.

 

Tu aurais dû fêter demain ton 94e anniversaire.

 

Je ne sais pas si on fête les anniversaires là-haut,  mais si c'est le cas , je suis sûr que Dieu avec lequel tu vis maintenant te donnera une belle couronne de roi entourée de 94 grandes bougies qui viendront illuminer, si besoin est, le ciel où tu vis maintenant avec Lui.

 

Hubert nous te disons au revoir, peut-être à bientôt ?  Tu sais, les desseins de Dieu sont impénétrables ! 

 

Si tu le permets, je t'embrasse tendrement

 

 

 

 

@Fond_Scelles

La Fondation Scelles dans la presse

  • (ES - Milenio) El ser humano no está a la venta
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.