Actualités
Espace presse

logo horizontal fr

Propulsé par HelloAsso

Le combat de #LastGirlFirst a acquis des forces nouvelles en ce 3ème jour!

Les deux premiers jours ont été marqués par les témoignages, profondément émouvants et éclairants, des survivantes et des femmes et jeunes filles les plus vulnérables, suivis par une évaluation précise des réalités de la prostitution et de l’exploitation sexuelle dans la région SAARC. Aujourd’hui, le Congrès mondial contre l’exploitation sexuelle réunit des représentants des syndicats, des parlementaires et des autorités institutionnelles, des responsables étudiants et de la jeunesse ainsi que des acteurs du secteur des nouvelles technologies.

 

#LastGirlFirst

 

 

L’exploitation sexuelle n’est pas un travail!

 

Le 3ème jour du Congrès mondial #LastGirlFirst a ouvert avec la présentation des représentants de syndicats du monde entier unis dans la lutte contre l’exploitation sexuelle commerciale. Ils ont réaffirmé leur position contre le concept, faux et ultra-libéral, de “travail sexuel”. Pour Sabine Reynosa, membre du comité des femmes de la Confédération Générale du travail (France), “La prostitution, qui est une subordination totale, n’est pas autorisée!

 

#LastGirlFirst

 

La loi est la clé !

 

Des parlementaires et des autorités institutionnelles venus de l’UE, de France, d’Inde, du Pakistan, de Suède ont exposé la situation législative de leurs pays respectifs et nous ont rappelé l’absolue nécessité de mettre en oeuvre des lois abolitionnistes au niveau mondial.

 

Catherine Coutelle, députée, présidente de la délégation des droits des femmes (France) a présenté la nouvelle loi française contre le système prostitutionnel et ses 4 buts : protéger et soutenir les victimes grâce à de nouveaux droits et à des alternatives de sortie ; mieux poursuivre et punir proxénètes et trafiquants ; tenir les acheteurs pour responsables en criminalisant l’achat d’actes sexuels ; améliorer la prise de conscience du public et former les jeunes en termes d’égalité et dignité.

 

 

La nouvelle génération de dirigeants abolitionnistes prête à effectuer le changement !

 

Parce qu’ils constituent les groupes les plus vulnérables et la première cible de l’industrie du sexe, les jeunes sont plus mobilisés que jamais. Ils se considèrent comme des combattants, ainsi que le rapporte Raphaëlle Rémy-Leleu, la porte-parole de Osez le féminisme (France).

 

Les orateurs d’Inde, France, Suède, Espagne, Canada et Liban ont soutenu, avec passion, leurs points de vue sur l’égalité et la sexualité, conceptions qui ne sont pas compatibles avec la subordination aux privilèges, au pouvoir économique et à la domination des hommes.

 

#LastGirlFirst

 

La jeune militante Alejandra Torres qui représente la Fondation Scelles a insisté sur le besoin d’une forte campagne de prise conscience visant les jeunes à cause du manque total d’informations.

 

Les nouvelles technologies représentent une partie de la solution !

 

L’Internet a donné une nouvelle dimension au trafic pour exploitation et prostitution, offrant aux trafiquants des avantages sans précédent. Mais il se peut que les nouvelles technologies aident également à trouver des solutions efficaces permettant de contrer la cyber exploitation et d’apporter une aide directe et efficace aux victimes.

 

Claire Quidet, la vice-présidente de la CAP Internationale (France) a présenté « Girls of Paradise » du Mouvement du Nid, qui est un « faux » website d’escortes lancé en 2016 pour faire prendre conscience aux acheteurs de sexe de l’extrême violence de la prostitution. 

 

The #LastGirlFirst World Congress is organized by the Coalition for the Abolition of Prostitution (Cap International) and Apne Aap Women Worldwide.

 

La Fondation Scelles dans la presse

  • (ES - Milenio) El ser humano no está a la venta
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.