Actualités
Espace presse

logo horizontal fr

Propulsé par HelloAsso

L'ambassadrice US de la lutte contre la traite des êtres humains à la Fondation Scelles !

Susan Coppedge, Yves Charpenel, Fondation ScellesLe 9 septembre 2016, la Fondation Scelles a eu l'honneur de recevoir Susan Coppedge, Ambassadrice de la Lutte contre la Traite des Etres humains au Département d'Etat et conseillère de John Kerry. Une occasion unique de partager des expériences.

C'est à l'initiative de l'ambassade des Etats-Unis à Paris qu'a eu lieu la rencontre. Susan Coppedge a profité de son séjour à Paris pour visiter la Fondation Scelles et s'entretenir avec Yves Charpenel, son président. Elle était accompagnée de Haley Wright, du Département d'Etat chargé de combattre la traite des êtres humains, d'Alexandra Shema, Secrétaire aux Affaires politiques en charge des droits de l'homme près l'Ambassade des Etats-Unis et de Morgane Lavenant, du Bureau des Affaires politiques de l'Ambassade.

 

La loi en action
En tant qu'ancienne procureure de l'Etat de Géorgie, l'ambassadrice s'est montrée particulièrement intéressée par les changements que la France a engagés. Comment la loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel, adopté en avril 2016, peut-elle améliorer l'identification des victimes ? Comment est-elle mise en oeuvre ? En mesure-t-on les premiers effets ?
Yves Charpenel a présenté les points clés de la situation française. Il a en particulier insisté sur le renversement radical opéré par la nouvelle loi : les personnes prostituées sont reconnues victimes à protéger et l'achat de services sexuels est interdit. La loi doit être maintenant mise en oeuvre et les décrets d'application promulgués.

Des pistes nouvelles
Au-delà de la loi française, d'autres pistes d'action se sont dégagées au cours de la conversation.

 

"Sensibiliser dans les pays d'origine"

 

Le manque de coopération et de communication entre la France et les pays sources demeure un problème majeur dans les affaires de traite internationale, a expliqué Yves Charpenel. "Il pourrait être intéressant pour la Fondation Scelles, suggère l'Ambassadrice, de mener des actions de sensibilisation dans les pays d'origine des victimes, en particulier dans les pays francophones. Comme l'a fait le Royaume-Uni au Nigéria".

 

"Les survivantes pour porter le combat"

 

Susan Coppedge, Yves Charpenel, Fondation ScellesAux USA, les survivantes de la prostitution ont un rôle important, a rappelé Susan Coppedge. "Le président Obama vient de créer le premier conseil consultatif sur la traite des êtres humains, une plateforme qui permettra aux survivantes de la prostitution d'apporter leur expertise aux organismes fédéraux". Qu'en est-il en France ?
Les cultures sont différentes. Quelques femmes ont joué un rôle majeur dans la promulgation de la loi mais les survivantes qui prennent la parole en France sont peu nombreuses. Le poids de la honte et de la stigmatisation constitue un véritable frein à leur libre expression. Un des rôles de la Fondation Scelles est de faire entendre la voix des victimes et de sensibiliser le public à leurs souffrances.

 

"Des hommes contre la traite"


"Il est important que des hommes viennent dire aux autres hommes ce qu'il en est de l'achat de sexe", a déclaré Madame Coppedge, en se réjouissant de la forte présence masculine de son auditoire. "ll faut que des hommes d'affaires et des célébrités rejoignent le combat".
En France, un nombre croissant d'hommes prennent position dans le débat, a expliqué Yves Charpenel. Un mouvement d'hommes contre l'achat de services sexuels, Zéromacho, existe. Il est présidé par Gérard Biard, qui est aussi président des Prix Fondation Scelles 2016.

Au terme de ces échanges riches et porteurs d'optimisme, Susan Coppedge a salué l'action de la Fondation par ces mots : "Je suis impressionnée par votre dévouement et vos efforts pour protéger les victimes de traite des êtres humains".

 Retrouvez :

- La Fondation Scelles reçoit l'Ambassadrice américaine Susan Coppedge en charge de la lutte contre la traite des êtres humains
- Le Rapport mondial 2016 de la Fondation Scelles "PROSTITUTIONS, Exploitations, Persécutions, Répressions"
- The 2016 Trafficking in Persons Report, US Department of State
- Loi n° 2016-444 du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées

 

 

La Fondation Scelles dans la presse

  • (ES - Milenio) El ser humano no está a la venta
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.